L’École des Fans - La prestation des Mauves sous la loupe de Kargamel

MARDI, 6 AVRIL 2021, 10:42 - kargamel
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS Kargamel vous propose ses cotations sans complaisance pour le match RFC Antwerp - RSCA de ce 05/04/2021. N'hésitez pas à les commenter et à nous transmettre les vôtres en cliquant sur « Juge l'équipe » dans la rubrique « Equipe » !

Wellenreuther  6,5   Lundi pascal bien plus tranquille pour Timon que pour son vis à vis parti à la chasse aux oeufs dans ses filets. Rassurant dès sa première intervention. Bon dans le jeu au pied. Bien qu'inutile, son réflexe sur la situation qui a conduit au but anversois était magnifique. Aurait bien mérité une clean sheet.

Murillo 8  Solide match du Panaméen. Jamais mis en difficulté sur le plan défensif, il a brillé offensivement ponctuant sa jolie prestation d'un but racé à la suite d'un déplacement génial digne d'un Sioux. Amir est de retour aux affaires au meilleur moment.

Miazga 6,5   Air Force One n'a pas dû puiser dans ses ressources pour contenir ce qu'il serait plus honnête d'appeler les timides escarmouches que les assauts anversois. Lamkel Zé n'aura pas même perturbé la quiétude du géant américain.

Cobbaut 7,5   Rencontre de référence pour Elias. Après avoir montré à Lamkel Zé de quel bois il se chauffait, il a parfaitement géré son bristol, bien investi. Jeu de position jamais pris en défaut et des interventions propres et décidées, il a aussi joué les anges gardiens derrière notre portier.

Mykhaylichenko 6,5   L'Ukrainien a une nouvelle fois confirmé. Solide et sérieux dans ses interventions défensives, il compense les quelques approximations techniques dont il est parfois l'auteur par un abattage colossal sur son couloir proposant le plus souvent une solution à ses partenaires.

Trebel   8,5   Le pouce levé adressé par VK en direction du rouquin résume à lui seul la prestation de l'ex-Nantais. A l'image d'une célèbre marque de carburant, quand Adri est sur la pelouse, le Sporting a un tigre dans le moteur.

Sambi Lokonga 7,5 Hongla avait pour mission de l'éclipser. Il repassera. Son Duo avec Trebel a régné sur l'entrejeu comme Vivaldi sur les répondeurs. Bien plus décidé que ces dernières semaines, Albert en a remis une couche. Il était temps. Lorsqu'il évolue à ce niveau, il est déjà trop fort pour notre petit championnat. On en veut encore !

Nmecha 6,5   S'il n'a pas marqué et manqué un pénalty, il est clairement à la base de l'ouverture du score avec une action à la KDB. Son jeu dos au but et son assist sur notre 4me rose sont un modèle du genre. Bravo pour la force mentale. S'il est sorti carbonisé, tout le monde a vu pourquoi.

Ashimeru 8 L'homme qu'on avait fini par ne presque plus attendre est arrivé. Sa technique en mouvement, ses appels meurtriers et son travail défensif en font un joueur très difficile à contenir. Le Ghanéen, qui a en plus le sens du but, est une perle. Son interview à la mi-temps aura sans doute charmé les derniers sceptiques.

El Hadj  7,5 La pépite mauve a décidément de plus en plus les allures d'un petit Marocain qui faisait encore danser le parc, il n'y a pas si longtemps. Le chemin est certes encore long mais quand on pense que Bouss est arrivé au Sporting à 23 ans et qu'Anouar en a 18, on est en droit de se demander où cela va le conduire. D'un point de vue défensif, il n'y a en tout cas pas photo.

Verschaeren  7   Après un début de rencontre timoré, Yari a grandi dans la rencontre. Proposant sans cesse des solutions à ses partenaires et ne perdant pratiquement aucun ballon , il a largement contribué à la belle prestation collective couronnant la sienne d'une frappe chirurgicale imparable. Son poing fermé rageur pour sa célébration a bien valu quelques frissons.

Amuzu  NC   Impossible de ne pas évoquer son explosion de joie sur le 3-0 de son pote Anou. Monté au jeu pour achever l'Antwerp, il est passé tel un TGV devant un quai sous l'œil d'un Jordan Lukaku désabusé pour adresser un caviar à Yari. Que du bonheur, Ciske !

Mukairu  NC  
Larsen NC
 
Homme du match : Trebel. Il ne se contente pas d'être très bon, il bonifie aussi les autres. Indispensable.
 
Kompany (T1)  9  

Cette fois, contrairement à ce qu'un week-end pascal aurait pu laisser présager, VK ne se fera pas sonner les cloches par les supporters du Sporting, il faut le dire,  souvent moins doux que des petits lapins.

Le Sporting s'est en effet sorti du nid de poule Anversois avec les 3 œufs dans son panier.
Ceux-là sont vraisemblablement en or et risquent bien de compter plus encore que ceux qu'on a trop souvent vus se transformer en omelette baveuse.

La composition de la ganache mitonnée par Monsieur Wonka, lisez VK, avait tout pour plaire aux fans gourmands de la vache Milka.
Avec Verschaeren, El Hadj et Ashimeru sur la liste des ingrédients, la recette ne manquait ni d'allure ni de saveur, d'autant plus que Trebel, grand maître chocolatier à ses heures, ne tardait pas à faire prendre la mixture chère à la Pompadour.

Le résurrection just in time d'Elias Cobbaut (Callebaut ?) conjuguée au retour de purgatoire de Bodgan donnait aussi à l'ensemble la solidité nécessaire à l'obtention d'un bon croquant comme put le constater amèrement le malheureux Lamkel Zé.

Porté à feu doux mais constant, les premiers frémissements de la divine préparation ne se firent pas attendre et une odeur agréable de victoire se répandit bien vite dans le grand atelier de Deurne : les marmitons de Neerpede ne s'en laisseraient pas conter par les expérimentés druides de la cité du diamant.
C'est que, côté brillant, la Capitale n'a pas grand-chose à envier à la Métropole.
Hier, le grand Jacques, cet autre spécialiste de la divine friandise, aurait sans doute entonné que non loin du port d'Anvers, Bruxelles avait bruxellé.

Cette rencontre, limpide comme ce fut rarement le cas cette saison pour notre brigade, fut injustement réduite par de nombreux observateurs à un match entre VK et Frankie.
S'il est clair que la philosophie des 2 princes est diamétralement opposée, il faut aussi reconnaître que les batteries de cuisine mises à leur disposition ne sont pas du même registre.

Franky avait opté pour la même recette que celle qui lui avait permis de triompher au Breydel, laissant la possession, faisant le gros dos et spéculant sur une erreur, un contre ou notre inefficacité reconnue.

De son côté, VK, fidèle à ses principes, optait pour un jeu de possession et attaques posées. La circulation fluide du cuir basée sur une technique supérieure, une occupation de terrain peu orthodoxe et un volume époustouflant de courses, devait permettre à ses ouailles ne pas s'aventurer sur le terrain de chasse favori des Anversois : le combat physique.

« Te wijnig talent » avaient asséné Degrijse et l'ineffable Mulders en évoquant le Sporting au lendemain de la défaite contre Courtrai.
Ils n'avaient, reconnaissons-le, pas tort.
Toutefois, avec El Hadj, Verschaeren, Ashimeru et Trebel bien soutenus par un Sambi inspiré, ce n'est à l'évidence plus la même rengaine.
Si bien qu'à l'arrivée, il n'y eut au fond pas vraiment match.
Les gamins allaient vite, trop vite et courraient partout.
Le souci avec les jeunes, c'est que ça osent tout. C'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît !
Et quand ils osent, ils sont forts, trop forts pour cet Antwerp vieillissant.
Rien à faire pour le matricule 1. : Te wijnig talent en te veel jaren !

Vous connaissez la suite. La classe biberon du Sporting a croqué sans pitié la tablette Old School du RFCA.
Par ses choix et la motivation qu'il a insufflée à ses garnements, la victoire revient tout autant à Vince qu'à ses joueurs qui ont, si on en doutait, donné la preuve qu'ils sont bien derrière lui et qu'ils forment un groupe solidaire.

Impossible pour moi de ne pas évoquer Frankie ou plutôt Monsieur Vercauteren.  L'interview donnée à l'issue du match était juste magnifique de sagesse, de lucidité, de sportivité et…d'amour pour le Sporting.
Quelle classe ! Comme quoi, quand tu l'as un jour, tu l'as toujours !

Enfin, pour terminer ce billet, jetons un œil sur le classement.
Malgré tous nos déboires, nous sommes bel et bien pour l'heure dans le sacro-saint final four, n'en déplaise à Rome.
La route vers l'Europe nous tend les bras.
Forts de notre avance de 3 pts sur Ostende, un 4/6 suffirait mathématiquement à notre bonheur.
2 phalanges seulement sont encore en mesure de gâcher notre saison : Ostende et le Beerschot.
Pour les autres, c'est d'ores et déjà terminé.

Mais à bien y réfléchir, les chances du  Beerschot sont bien minces.
Pour qu'il se qualifie, il faudrait en effet que le Sporting rentre un triste 0/6 et qu'il réalise dans le même temps un 9/9 contre Charleroi, le Standard à Liège…et surtout Ostende à domicile dès la semaine prochaine.

Ainsi, aussi surprenant que cela puisse paraître, en cas de défaite d'Ostende au Beerschot dimanche prochain, un petit point sur 6 suffirait au Sporting pour accéder aux PO1.
Sachant que l'Antwerp et Genk doivent encore se rencontrer, le RSCA est réellement en ballotage favorable.
Ce serait vraiment bête de terminer en melo…cake alors tâchons de prendre un point au moins contre le FCB et soyons supporters des mauves de Bruxelles et d'Anvers, histoire de ne pas se retrouver chocolat.

Maintenant, si on peut leur mettre quelques pralines du même ballotin que celles livrées hier pour regagner la Venise du Nord, ce ne serait pas de refus !
Aller à St-Trond, pour du beurre même de cacao, ne serait-ce pas délice de fin gourmet ?
Allez, emballez, c'est pesé, je vais prendre çà !
 
Bonnes fêtes de Pâques à Tous !

COYM 😉
 
Kargamel
 

Merci de liker si cet article vous a plu et surtout, n'hésitez pas à commenter !
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum