Les humeurs du Bomber. 3-0, le compte est bon!

MERCREDI, 20 JANVIER 2021, 01:53 - Bomber
Anderlecht-Online No Image Found

OPINIONS

Je devrais déjà être couché à l'heure où je tape sur le clavier car la journée de mercredi s'annonce longue et chargée, mais je ne résiste pas à l'envie de partager avec vous une joie devenue tellement rare de nos jours.
Une fois n'est pas coutume, je m'efforcerai cependant d'être bref en vous livrant pêle-mêle quelques réflexions.



Les choses débutèrent pourtant mal avec l'incident de la cinquième minute m'aurait fait avaler ma cravate si j'en avis porté une.
Alors que des voix s'étaient élevées ce weekend pour expliquer qu'il était difficile pour un arbitre (Boucaut, en l'occurence) de ne pas suivre l'avis du VAR lorsqu'il est appelé à visionner une phase via la vidéo, voilà que Bram Van Driessche refuse de revenir sur sa position et refuse un penalty qui paraissait plutôt flagrant.
Les minutes suivantes me donnèrent la funeste impression de revivre la trame des rencontres récentes face à OHL et à Eupen.
Heureusement, à la 23ème minute, une deuxième faute dans le rectangle allait être sanctionnée et Nmecha allait remarquablement convertir le coup de réparation.

Pour ce qui est deuxième penalty sifflé, certains supporters mauves exprimèrent qu'à leurs yeux, il n'y avait pas faute.
Pour ma part, en vertu des nouvelles règles, même si personnellement je ne les approuve absolument pas, il fallait siffler, mais je persiste à penser que c'est une conception tronquée de l'esprit du jeu.

En ce qui concerne Michel Vlap, il fallait « en avoir », comme on dit, pour souhaiter tirer le deuxième péno.
Je pense que Kompany lui aurait difficilement pardonné de se substituer au tireur attitré s'il l'avait loupé et il se serait fait lyncher virtuellement par de nombreux supporters.
En revanche, son geste dénote une confiance en soi bien batave ainsi qu'une volonté de prouver qu'il ose prendre ses responsabilités.

Charleroi m'a paru bien mièvre et très faible, mais le mérite en revient probablement à nos p'tits mauves qui étouffèrent complètement les velléités des Zèbres par un pressing constant, une détermination intense, mais propre et une construction du jeu remarquable.
Quatre défaites d'affilée, c'est beaucoup (trop) pour un club qui caracolait fièrement en tête en début de saison et je crains que le sympathique Karim Belhocine n'en fasse les frais dans les prochains jours.
Dessoleil et Kayembe peuvent quant à eux s'estimer heureux de ne pas avoir été contraint de prendre leur douche avant leurs coéquipiers.
Nos joueurs ne bénéficient généralement pas d'une telle mansuétude de la part du corps arbitral. On pourrait demander l'avis de Kemar Lawrence sur la question.

Entouré par un Cullen qui n'est pas le mauvais footballeur que certain ont dénigré dès ses premières titularisations, ainsi que par un Vlap qui a appris à se battre sur le terrain, Ait El Hadj a pu enfin illustrer son talent en rayonnant sur l'entre-jeu et notre Francis Amuzu a enfin concrétisé une occasion en inscrivant son premier but depuis février dernier.
En fait, toute l'équipe a été impériale avec un petit bémol cependant pour Sardella, coupable de quelques relances désastreuses et qui ne parvient pas à faire oublier les beaux jours de Murillo sur son flanc.

La suite dans trois jours déjà face à la plus mauvaise défense de la division, Waasland.
Une formalité en principe, mais le football n'a cure des « principes » ; chaque match doit se gagner sur le terrain et le Sporting nous a habitué à tant de déconvenues ces dernières années!
J'ai toutefois le moral. « On » va gagner, je le sens bien. Pour une fois que je suis résolument optimiste, « ils » ne peuvent pas me faire le coup de rater leur match !



Source: © Source interne



anderlecht-online forum