L’École des Fans - La prestation des Mauves sous la loupe de Kargamel

SAMEDI, 16 JANVIER 2021, 08:36 - kargamel
Anderlecht-Online No Image Found

BLESSURES - OPINIONS Kargamel vous propose ses cotations sans complaisance pour le match KAS Eupen - RSCA de ce 15/01/2021.
N'hésitez pas à les commenter et à nous transmettre les vôtres en cliquant sur « Juge l'équipe » dans la rubrique « Equipe » !

 
Wellenreuther 2
Au chômage technique pendant la quasi-totalité de la rencontre, Timon nous a refait une sortie tragi-comique comme il n'en a désormais plus le secret, cette fois avec des conséquences dramatiques Quelle mouche l'a piqué de s'aventurer si loin de son but au beau milieu d'une forêt de joueurs ? Il est par contre resté incompréhensiblement scotché sur le 2ème but. Un seul être vous manque est tout est dépeuplé.

Sardella  5,5  Début de match correct de Kilian assorti d'impulsions offensives intéressantes. A 10 contre 11, le surnombre était souvent exploité de son côté et il était assis entre 2 chaises.  A semblé manquer de vitesse parfois. N'a pas beaucoup été aidé par Amuzu.

Murillo 4,5 Son retour au pays ne lui a pas fait que du bien. A la lueur de sa pauvre prestation, on comprend son éviction du onze de base. Où est donc passée sa détermination ? Il semblait à peine concerné. Choc thermique ? Il doit se resaisir et vite !

Delcroix 7  L'élément le plus fiable de la ligne arrière si ce n'est de l'équipe. De multiples interventions autoritaires et une combattivité irréprochable. Pourquoi n'a-t-il plus reçu le brassard ?

Lawrence  3 Un des hommes du match, bien malgré lui. Son intervention à la 36me fait et fera encore débat. Son tacle ou plutôt, son balayage en ciseaux, ne valait gère moins que le bristol rouge, soyons de bon compte. Fort heureusement, il ne touche que peu son adversaire. Commettre une intervention pareille au beau milieu du terrain après 30 minutes de jeu est une faute professionnelle. Par son manque total de jugeotte, il précipite la perte des siens. Il n'a pas, lui, 19 ans.

Miazga 6 A 11 contre 11, le duo qu'il forme avec Delcroix était en maîtrise totale tant le Sporting dominait les débats . De nombreuses relances propres au sol et des interventions claires. Cela a été plus compliqué ensuite mais quand on joue à 9 contre 12, ça devient carrément impossible.

Cullen 6,5 Josh avait retrouvé ses jambes et sa hargne. Auteur d'un bon match de récupérateur. Inlassable travailleur, il est un des rares à avoir mouillé son maillot jusqu'au bout. Sa frappe au but était intéressante même si elle manquait tout de même d'un peu de vitesse.

Vlap 5 Il doit être écrit quelque part que ce garçon ne s'imposerait pas à Anderlecht. Serait-il le jouet d'une prêtresse Vaudou ? Sans être brillant, il n'était pas non plus mauvais avant sa sortie pour raisons tactiques. Sa jaune pour « simulation » est une oeuvre surréaliste de Boucaut digne de Magritte.

El Hadj 5 Beaucoup d'activité pendant la première demi-heure mais beaucoup trop peu de ses passes arrivent à destination. S'évertue trop souvent à chercher des solutions compliquées. A 10 contre 11, Anderlecht ayant abandonné la possession, son match de foot s'est transformé en séance de footing.  

Amuzu 3 Une infiltration en 90 minutes et un bon coup franc. L'embellie de Ciske semble déjà bien loin. Il est retombé une fois de plus dans ses travers. Et dire qu'il n'y a personne pour le concurrencer.

Mukairu 5 Très actif pendant les 30 minutes initiales, alternant plus qu'à son habitude les crochets longs de ligne et rentrants, il a porté le danger chez les Germanophones avant de disparaître de la circulation. Sa tendance à s'éteindre de plus en plus tôt dans un match interpelle : A-t-il les moyens physiques de jouer le football qu'il propose ?

Nmecha 6,5 Solide prestation de Luka mais une fois de plus, pas de but. Lorsque son tir est passé à quelques cm du poteau droit de Defourny qui était battu, on a compris que ce ne serait pas encore sa soirée, ni la nôtre. Excellent dans le jeu, il parvient à se créer des occasions, parfois seul même, mais il peine à trouver le cadre. Ca ne passe pourtant jamais très loin. Il semble vraiment qu'il s'agisse dans son cas d'un manque de réussite. Ca tournera.

Dauda NC Une fois encore, rentré sur le flanc droit quand l'équipe était en perdition. On la resigné pour ses qualités de buteur mais il ne joue jamais en pointe. Mission impossible pour lui.

Stroeykens NC

Homme du match : Prevljak. Match sans aucun éclat de l'attaquant d'Eupen mais il met 2 pions, tout ce qu'on ne sait pas faire.

Kompany  4

La préférence de Sardella sur Murillo avait de quoi étonner mais la rentrée du Panaméen laisse à penser que VK avait vu juste. Le maintien d'El Hadj et le retour de Vlap étaient cousus de fil blanc, tant nos possibilités sont maigres.
On a perdu Doku et Tau définitivement, Sambi, Yari et Vancrom sont à l'infirmerie et Trebel cherche à en sortir…il n'y a pas de miracle, nous n'étions déjà pas irrésistibles, nous sommes aujourd'hui beaucoup trop faibles. Il n'y a clairement plus assez de talent sur le terrain pour prétendre à quoi que ce soit.

Toutefois, les absences de Colassin et de Bogdan dans ces circonstances laissent pour le moins perplexes. De même que la présence symbolique de Dimata.
La gestion globale du noyau n'est, à l'évidence, pas un succès. Aucun changement n'apporte quoi que ce soit et ça devient une triste habitude. Pire, on a peine à les comprendre. Dauda sur le flanc ? Stroeykens à la 85ème ?

Pourtant, comme à OHL, Anderlecht a dominé outrageusement son adversaire jusqu'à l'exclusion de Lawrence, hélas, une fois de plus, sans concrétiser.
J'ai été surpris que notre entrejeu n'ait pas été renforcé quand Anderlecht a été réduit à 10. Laisser l'axe aux 2 gabarits que sont Cullen et El Hadj m'a paru suicidaire. N'était-il pas plus indiqué de jouer à 3 derrière et de faire monter Kana en demi-déf supplémentaire pour équilibrer quelque peu l'équipe ?

Le choix opéré par VK nous a contraint à abandonner la possession et jouer dans notre partie de terrain. Tout ce qu'on ne sait pas faire…
Il n'a cependant cessé de donner la voix et d'encourager ses gars. Mais est-ce suffisant ?
Et dire qu'Eupen avait joué mardi…

Le manque de caractère affiché, la résigniation frôlant la passivité dans le chef de certains me laissent vraiment interrogatif.

Nous avons  perdu en 5 jours le maigre bénéfice engrangé à l'occasion de notre première partie de championnat. Bien que moyens, nous nous étions emparés de cette tant prisée 4me place. On nous annonçait des matches à notre portée. Nous venons de rentrer un 3/12, 3 défaites en 4 matches au cours desquelles, on est resté muet : 0 but marqué.

La situation n'est pas encore désespérée mais les doutes les plus sombres sont revenus plus vite qu'ils n'avaient été dissipés. Sans injection rapide de qualité, le RSCA échouera une fois encore.
 
Arbitrage :  Il est toujours déplacé de se tourner vers l'arbitre en cas de défaite. C'est, en effet, un peu facile et cela fait mauvais perdant. Pour être clair, je pense que nous ne méritions absolument rien à Eupen, contrairement à dimanche dernier. Voilà qui est dit.

Il n'empêche. Boucau n'est pas un fan d'Anderlecht, ce qui est tout à fait normal. Un arbitre se doit en effet d'être impartial et équitable.

Impartialité et équité, c'est précisément ce dont il est question ici.
Que Mr Boucau ait le droit, comme tout un chacun, de commettre des erreurs est admis de tous. Qu'il lèse systématiquement le Sporting, est une évidence qu'il est difficile voir impossible de nier quand on voit le carton grotesque adressé à Michel Vlap pour prétendue simulation.

L'expulsion de Lawrence ne peut cependant lui être reprochée. D'une part, le tacle du Jamaïcain n'a, selon moi, rien à faire sur un terrain de football et mériterait bien 3 semaines de repos forcé.
D'autre part, Boucau a été « invité » par la VAR a transformer le jaune en écarlate et il y a des invitations qui se refusent difficilement. Dont acte.

Cela devient par contre nauséabond,  lorsque quelques minutes plus tard, Peeters s'essuient les crampons, pied en avant, sur la cheville d'Amuzu avec la mansuétude du collège arbitral.  Les images sont pourtant éloquentes, cette intervention méritait elle aussi la sanction extrême. Réaliser que cette semelle illicite est payée au même tarif que la simulation imaginaire de Vlap suffit à monter combien l'arbitrage belge a perdu les pédales.

La VAR n'a pourtant pas bronché. Probablement, la faute de Peeters ayant été commise dans la foulée de l'expulsion de Lawrence, ne fallait-il pas l'exclure, au risque d'être accusé de compensation.

Deux poids, deux mesures, l'expression symbolise à elle seule la faillite de la mission d'arbitrage.

J'accuse donc le collège arbitral d'avoir manqué de courage, d'objectivité et de consistance. Qu'un homme se trompe dans le feu de l'action et en direct, est bien compréhensible. Qu'ils se trompent tous, Boucau comme ceux confortablement assis, dans la camionnette high-tech en ayant à disposition images, ralentis, zooms et tout le toutim, ne l'est plus. A moins qu'il s'agisse d'autre chose qu'une erreur…

Ainsi que le disait Bomber dans son humeur amère mais bien sentie, la VAR n'a pas rendu le football plus juste ou plus agréable à regarder. Elle l'a même amputé d'une partie de sa spontanéité, de son émotion, de sa beauté. La technique n'est pas à remettre en cause. Ce qui l'est, c'est l'inconsistance des hommes qui la manœuvrent, si ce n'est pire encore…

Enfin, comment ne pas évoquer l'obstruction commise sur Nmecha sur la seule contre-attaque valable orchestrée par Anderlecht en seconde période ?
Le défenseur d'Eupen change sa direction de course et coupe la trajectoire de l'attaquant du Sporting sans jouer ni toucher le ballon. La situation est claire comme de l'eau de roche mais Boucau est resté de marbre.

La semaine dernière, Nmecha, encore lui, se fait ceinturer filant au but par Jemelka pourtant déjà détenteur d'une jaune.
Ca fait beaucoup. Ca fait trop.

Mais ne soyez pas inquiets, dès ce lundi, une communication du Professionnal Referee Departement assènera que toutes les décisions prises étaient justes et conformes aux règlements en vigueur.
Ils vous diront même que l'arbitrage belge va bien.
C'est aussi ce qu'ils disaient à la glorieuse époque de Delferière et Vertenten,  radiés, il y a 2 ans…
 

Source: © Source interne



anderlecht-online forum