L'intégration des U23 en D1B en danger

MERCREDI, 13 JANVIER 2021, 08:53 - La Panthère Mauve
Logo Anderlecht-Online

JEUNES L'arrêt du foot amateur pourrait mettre en danger la reforme en D1B. Le 14 février, date proposée pour le redémarrage, n'est pas envisageable. Une fin de saison prématurée dans les divisions inférieures peut avoir des conséquences pour le football professionnel. Et surtout pour les clubs de haut niveau, qui comptaient sur l'intégration de leurs équipes U23 en D1B. 

Leur grand projet était - après le Club NXT cette année - d'élargir la D1B avec trois équipes de moins de 23 ans supplémentaires. Sur le papier, les jeunes d'Anderlecht, de Genk et de Standard auraient cet honneur.

Payer un droit d'entrée ?

Pour cela encore, l'engagement du football amateur était nécessaire. Ils ont longtemps refusé. Jusqu'à ce que la Ligue Pro accepte d'assouplir les conditions de licence pour le 1B. La commission des licences abaisserait la barre pour les infrastructures des stades, ce qui permettrait aux clubs amateurs ambitieux de faire plus facilement le saut vers le football professionnel. De cette façon, la D1B actuelle, avec à peine huit équipes, pourrait être complétée d'un seul coup par des équipes supplémentaires de moins de 23 ans et des clubs amateurs. Mais si les clubs amateurs ne sont pas en mesure d'y accéder, ce scénario est totalement hors de question.

Les clubs de D1B veulent une compensation financière. Pour contribuer au financement, les équipes U23 de D1A se verraient demander un droit d'entrée de 1 million d'euros. Mais les 4 clubs seront-ils d'accord avec cela ?

Source: HLN (NV)



anderlecht-online forum