Van Eetvelt: "Nous accumulons les pertes"

VENDREDI, 20 NOVEMBRE 2020, 09:15 - La Panthère Mauve
Logo Anderlecht-Online

INTERVIEWS En sept mois, les clubs professionnels belges ont enregistré un chiffre d'affaires inférieur de 275 millions d'euros par rapport à la même période l'année dernière. "Soit vous avez un riche actionnaire qui remplit le gouffre, soit vous puisez dans vos réserves", disent les dirigeants du club. Et s'il n'y en a pas ? "Alors vous avez des problèmes."

A Anderlecht, Marc Coucke a déjà beaucoup investi. D'une part, les petits actionnaires ne sont pas désireux de participer à une augmentation de capital, mais d'autre part, ils ne veulent pas voir leur pourcentage de participation dilué. Une réunion cruciale est prévue le mois prochain dans l'espoir de trouver une solution.

Ce sera nécessaire. Anderlecht a sérieusement réduit ses coûts ces derniers mois, et a vendu Jeremy Doku pour 27 millions d'euros. Toutefois, contrairement aux autres équipes du G5, le RSCA ne dispose pas de revenus provenant des rencontres européennes. Alors que les dettes restent très élevées et que les Mauve et Blanc ont déjà rongé ses fonds propres ces dernières saisons.

 "Les clubs dont les actionnaires sont financièrement puissants peuvent s'en sortir pendant quelques mois encore, à condition que ces actionnaires soient prêts à faire des investissements supplémentaires, par exemple par le biais d'une augmentation de capital. Mais bien sûr, cela ne devrait pas prendre trop de temps, nous accumulons les pertes. Et cela pèse lourdement sur chaque club. En termes de durabilité pour le football professionnel, cela ne durera pas longtemps" explique Van Eetvelt.

Source: HLN (NV - PJC)



anderlecht-online forum