27 personnes licenciées depuis l’arrivée de Coucke

MARDI, 24 MARS 2020, 08:47 - demoniaccrow
Logo Anderlecht-Online

AUTRE Marc Coucke n’a pas fait dans la dentelle depuis son arrivée à Anderlecht, vingt sept personnes ont été virées depuis son accès à la présidence. Tout n’est pas imputable au président mais le chiffre reste malgré tout impressionnant.

Arrivés sous la présidence de Marc Coucke :
 
Luc Devroe : licencié après 9 mois
Chris Goossens : médecin principal venant d’Ostende
Frank Arnesen : Viré après dix mois
Fred Rutten : entraîneur qui est resté quatre mois
Pär Zetterberg : licencié après seize mois
Aaron Kanwar : en charge du projet international notamment aux USA, viré après neuf mois
Marie Verbeke : Responsable de la presse, éjectée après dix mois
Mousa El Habchi : Analyste vidéo qui est restée un an
 
Membre de l’ancienne présidence :
 
Herman Van Holsbeeck : manager viré après quinze ans au club, toujours au CEPANI pour l’indemnité.
Hein Vanhaezebrouck : T1 viré après quatorze mois et une absence de résultats
Robert Steeman : viré pour avoir fait de fausses déclarations à la presse concernant l’équipe féminine
Gunter Van Handenhoven : viré après neuf ans au RSCA
Jochen De Coene : chef kinés pendant dix ans
Gino Caen : coach physique amené par Hein Vanhaezebrouck qui est resté 20 mois
Katharine Viaene : secrétaire pendant 23 ans
Pierre Leroy : team manager pendant 35 ans
Pierre Desmet : employé pendant 13 ans tant au club qu’a la fondation Vanden Stock
Yvon Verhoeven : seize ans à la fondation Vanden Stock et à la cellule sociale
Dimitri Mbuyu : chef scouting pendant quatre ans
Simon Schoonjans. Responsable du matériel pendant 4 ans
Abe Diels. Analyste vidéo pendant deux ans
Eneo Xhemalaj : employé à la cellule sociale pendant 5 ans
Pieter Eecloo : secrétaire du scouting et ensuite chef scouting durant 7,5 ans
Tedik Bekir : agent et scout pour Anderlecht durant 4 ans
Rudger Van Snick : kiné pendant huit ans
Jens Tummeleer. Kiné pendant trois ans
Frederik Bracke : performance manager durant 3 ans
 
Il y eu aussi des départs volontaires non imputables à la direction : Daniel Spreutels parti à l’Union, Oleg Iachtchouk ne voulait plus être coach, Jean-François Lenvain parti pour relever d’autres défis, Schoenmaker qui est parti à l’Ajax, Simon Davies qui a quitté le club de son propre chef, Renaud Duchêne et Bjarne Hansen qui a émigré à Feyenoord pour retrouver celui qui l’avait amené à Anderlecht : Frank Arnesen. 
Il serait injuste comme beaucoup de médias de mettre tous ses départs sur le dos du président, il fallait aussi tranché dans le vif vu les finances et il a tenu ce rôle ingrat que beaucoup ont du mal de comprendre mais qui semble avoir était nécessaire. Il était impensable de continuer avec Hein Vanhaezebrouck ou Fred Rutten par exemple ce qui explique certains départs.
 

Source: La Dernière Heure (Yves Taildeman)



anderlecht-online forum