de Jong: "Vanhaezebrouck a fait fuir beaucoup de joueurs"

SAMEDI, 15 JUIN 2019, 10:20 - demoniaccrow
Logo Anderlecht-Online

INTERVIEWS Max de Jong regrette l’aversion qui existe en Belgique pour Anderlecht, les déplacements de l’équipe en championnat lui font penser qu’Anderlecht est traité comme un criminel. Il ne comprend pas non plus que des anciens du Sporting s’acharnent à ce point sur les mauves.

Il n’a pas apprécié les critiques de Jacky Munaron à l’encontre de son travail suite à un contre-pied subi par Frank Boeckx, il souligne que plusieurs entraîneurs de gardiens même encore en fonction ont envoyé leur candidature pour prendre sa place.
 
Il a conseillé à son fils de quitter Anderlecht car il avait sous-estimé le fait que les médias le jugeraient médiocre et surtout écriraient qu’il n’a sa place dans l’effectif que grâce à la présence de son paternel ce qui est évidemment faux. Son fils aurait un contact en Afrique du Sud et en D2 néerlandaise.
 
C’est John van den Brom qui l’a fait venir à Anderlecht, il pense toujours à l’heure actuelle que son départ a été erreur. L’ancien coach a d’ailleurs failli revenir en 2019 quand Hein Vanhaezebrouck a été viré.
 
Il ne tarit pas déloges sur Besnik Hasi qui lui a tout appris sur le championnat belge qu’il connaît par cœur. Renè Weiler a osé dire certaines vérités sur le RSCA mais c’est le seul coach qui n’a pas écouté ses conseils sur le gardien qui aurait du être titulaire, il lui a conseillé de laisser Davy Roef entre les perches ce que le Suisse n’a pas fait puisqu’il a mis Frank Boeckx dans l’équipe.
 
Hein Vanhaezebrouck n’a pas été à la hauteur des espoirs placés dans sa venue, il n’écoutait aucun de ses adjoints car seul son avis comptait. Il a rabaissé plusieurs joueurs avec ses théories compliquées. C’est lui qui a souhaité vendre Lukasz Teodorczyk ainsi qu’Isaac Kiese Thelin et Hamdi Harbaoui.
 
Hein Vanhaezebrluck ne voulait pas d’Henry Onyekuru et il a complètement ignoré un joueur comme Nicolae Stanciu. Il a également interrompu un entraînement des gardiens pour dire à Max de Jong ce qu’il fallait faire !
 
Fred Rutten était pour lui un bon coach et il a osé repartir de zéro. Karim Belhocine a fait son possible, il a notamment bien remonté le moral des troupes pour les PO1.

Source: La Dernière Heure (Yves Taildeman)



anderlecht-online forum