"Nous prenons les faits très au sérieux"

JEUDI, 25 AVRIL 2019, 16:04 - La Panthère Mauve
Logo Anderlecht-Online

INTERVIEWS C'est l'avocat Luc Deleu qui représentait les intérêts d'Anderlecht aujourd’hui devant la chambre d'appel de la Commission des Litiges de l'Union belge. Après le réquisitoire de Kris Wagner, le représentant du Sporting s'est lancé dans une plaidoirie pour surtout éviter un huis-clos ferme requis par le procureur.

"Nous prenons les faits très au sérieux. Il doit être clair qu'il est impossible d'accepter ce comportement. C'est la première fois qu'Anderlecht doit comparaître ici pour de tels faits."a lancé d'emblée Deleu.

"Anderlecht est prêt à protéger autant que possible l'intégrité physique de ses supporters - et même plus que la législation sur le football ne l'exige. Ce n'est pas la culture du club, ni celle des supporters, ni celle des inconditionnels d'Anderlecht. C'est pour ça qu'on ne sait pas si ce sont des supporters du Sporting. Dans notre stade, nous pouvons retracer ces gens, le Standard n'a apparemment pas ce système. Ou ils ne nous l'ont pas dit", poursuit l'avocat d'Anderlecht.

Des fans inhabituels ?

"Nous envoyons deux fois plus de steward à un match du Standard qu'à un autre match. Et ils reçoivent une formation chaque année. Ils connaissent les fans et ne cacheront certainement pas de fusées ou de fumigènes. Mais à Liège, ils ont repéré des supporters qu'ils ne connaissent pas."

Anderlecht : "1 million d'euros de frais de sécurité par saison".

L'avocat d'Anderlecht a résumé les efforts d'Anderlecht en matière de sécurité. "Sur une base annuelle, nous dépensons plus d'un million d'euros dans ce domaine ", explique Luc Deleu.

"En tant que club visiteur, nous n'aurions rien pu changer à cette situation. Nous sommes objectivement responsables, mais je pense que de telles sanctions sont injustes."

Anderlecht : "Pas de match à huis-clos".

Le Sporting est disposé à payer l'amende et à accepter le forfait.

"Nous contestons le match à huis clos. Cette sanction n'affecte pas les hooligans, mais elle affecte la viabilité économique du Sporting. Un match à domicile sans fans coûte au RSC Anderlecht plus d'un million d'euros. Vous puniriez 20 000 supporters, les employés et les bénévoles du club. Et pendant ce temps-là les hooligans se frotteront les mains."



Source: sporza



anderlecht-online forum